Junias AGOSSOU: La nouvelle figure emblĂ©matique de l’innovation agro-entrepreneuriale 🍓🌟🇧🇯

Sydneya Blue-sydney

Partageons

Share on facebook
Share on pinterest
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

C’est une premiĂšre, c’est une innovation, c’est une rĂ©volution agricole : la culture de la fraise au BĂ©nin. Ce fruit exotique a captĂ© pendant longtemps l’attention des Africains et aujourd’hui, on peut ĂȘtre fiers de le voir mĂ»rir sur nos terres. Comment ceci s’explique et qui est Ă  l’origine de cet exploit ?

Lisez la suite de l’interview pour avoir des Ă©lĂ©ments de rĂ©ponses !

Ceci pourrait t’intĂ©resser +++++ Capella DOVONOU : L’enchanteresse des papilles gustatives

Bienvenue à vous sur Blue-sydney. Heureuse de vous recevoir. Merci de vous présenter.

Junias AGOSSOU
Fraisen
Fraise Ă  Parakou

Salut tout le monde. Moi, c’est AGOSSOU Junias, j’ai 26 ans, agronome de profession, et je suis promoteur de FRAISEN BENIN. Je rĂ©side Ă  Calavi.

Alors, parlez-nous de la production des fraises ici Ă  Parakou, comment l’idĂ©e a-t-elle vu le jour ?

Depuis quelques, annĂ©es la fraise 🍓 est devenue un fruit trĂšs apprĂ©ciĂ© par la population bĂ©ninoise et africaine en gĂ©nĂ©ral. D’ailleurs, ce fruit ne laisse personne indiffĂ©rent. Tous ceux qui le voient la premiĂšre fois ont toujours envie de le goĂ»ter et dĂšs qu’ils le goĂ»tent, ils en raffolent.

Malheureusement, la plupart des fraises 🍓 consommĂ©es au BĂ©nin est importĂ©e des pays europĂ©ens. En quelques chiffres, la demande en fraise 🍓 au BĂ©nin 🇧🇯 a explosĂ©. Sur la base de nos commandes enregistrĂ©es l’annĂ©e derniĂšre, l’estimation est Ă  environ 300 tonnes avec un marchĂ© devisĂ© Ă  plus de 10.000.000.000 de FCFA. Et cela n’a cessĂ© d’augmenter.

On a toujours fait croire aux producteurs africains qu’il est impossible de produire un tel fruit afin qu’ils ne cherchent pas Ă  aller vers ces cultures Ă  forte rentabilitĂ© au dĂ©triment des celles vivriĂšres Ă  faible rentabilitĂ©.

J’ai donc dĂ©cidĂ© de faire quelque chose pour rĂ©pondre Ă  la demande de mon pays et sauver parallĂšlement les agriculteurs qui ont marre de ces cultures. C’est ainsi que je me suis lancĂ© dans la production de la fraise 🍓 au BĂ©nin.

Parlez-nous davantage de vos dĂ©buts. On aimerait bien connaĂźtre toute l’histoire derriĂšre.

Je me suis fait former au SĂ©nĂ©gal. J’y ai travaillĂ© dans le domaine agricole.

À l’époque, des amis au pays me disaient qu’il y avait un besoin en fraise 🍓au BĂ©nin et que la vente serait rentable si je m’y lançais.

Au dĂ©but, j’exportais simplement la fraise vers le BĂ©nin. Mais avec le coup du fret, son prix revenait trĂšs cher et les clients hĂ©sitaient Ă  acheter. 

J’ai alors eu le dĂ©clic de rentrer et de produire sur place au lieu de faire venir d’ailleurs. J’avoue que ce n’était pas facile au dĂ©but puisqu’il fallait faire une Ă©tude du climat ce qui m’a fait parcourir diffĂ©rentes rĂ©gions du sud au nord BĂ©nin. Je suis allĂ© jusqu’à MatĂ©ri avant de poser enfin mes valises en 2020 Ă  Parakou oĂč j’avais la facilitĂ© de trouver des collaborateurs sur place qui pouvaient s’occuper de la production sur mes instructions en mon absence.

Fascinant
 Et Ă  quel niveau ĂȘtes-vous Ă  prĂ©sent ?

Ça fait dĂ©jĂ  trois (3) ans que l’aventure a commencĂ© et FRAISEN BENIN est actuellement en pleine croissance.

Certes, nous ne sommes pas encore complÚtement satisfaits de nos résultats, mais nous sommes contents que le projet évolue à grands pas.

Les gens sont séduits par le travail que nous faisons et cela nous a ouvert beaucoup de portes.

Nous aimerions connaßtre de vos difficultés dans la production des fraises à Parakou ?

Elles concernent beaucoup plus les moyens financiers. La demande est Ă©norme et on n’arrive pas Ă  satisfaire tout le monde.

Fraisen BĂ©nin
La fraise au BĂ©nin

Ohh, nous espĂ©rons que vous aurez trĂšs rapidement des sponsors, bailleurs, investisseurs
 afin d’augmenter considĂ©rablement votre capacitĂ© de production.

Envisagez-vous par la suite produire d’autres fruits exotiques ?

Oui. Nous avons cultivĂ© le melon charentais cette annĂ©e aussi. C’est une premiĂšre au BĂ©nin 🇧🇯 et c’Ă©tait une rĂ©ussite. C’est Ă©galement exotique. Je compte aller trĂšs loin avec mes innovations.

Melon béninois
Melon charentais au BĂ©nin

Comment peut-on vous contacter en cas de besoins?

Je suis joignable au +229 67639478 (WhatsApp et appel). Mes différents comptes sur les réseaux sociaux (Linkedln, Facebook, Instagram, Twitter ) sous le nom de Junias AGOSSOU. Je précise que nous livrons dans tout le Bénin.

Quels sont vos projets pour la suite ?

Je compte agrandir nos surfaces de production pour accroĂźtre notre capacitĂ© de productions. Je prĂ©vois organiser la filiĂšre fraise au BĂ©nin et dans la sous-rĂ©gion vue la demande qui augmente constamment en formant et accompagnant plus de 50 nouveaux producteurs d’ici 2026.

Et enfin, je vais travailler davantage Ă  dĂ©mystifier l’histoire selon laquelle de nouvelles cultures sont impossibles en Afrique.

Nous vous souhaitons beaucoup de courage et de succĂšs pour la suite. Alors, un mot de fin aux lecteurs, cher Junias.

En cette journĂ©e dĂ©diĂ©e Ă  la fĂȘte du travail, j’aimerais juste dire une phrase : osez et soyez ambitieux pour qu’ensemble nous crĂ©ions un nouveau BĂ©nin 🇧🇯 qui fera rĂȘver les gens et permettre Ă  notre population de pouvoir vivre pleinement et Ă©panouie.

Merci Ă  vous, pour la confidence de l’histoire derriĂšre Fraisen BĂ©nin. Nous vous souhaitons joyeusement le meilleur pour la suite, avec beaucoup d’autres surprises pour nous.

Ce fut un plaisir. Merci Ă  vous.

Lire aussi++++++++ Danielle ADANLAWO : La mompreneur au cƓur d’or.

Une chose est sĂ»re, nous n’avons sĂ»rement pas fini de voir de grandes innovations telles que celle-ci. Des initiatives qu’il faut Ă  tout prix encourager. Moi, je souhaiterais voir plus tard le BĂ©nin capable de produire lui-mĂȘme ces produits de grandes consommations telles que la farine de blĂ©, la canne Ă  sucre ou encore l’huile de Coton. Et vous donc, quel est votre souhait ?    

Partageons

Share on facebook
Share on pinterest
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Ouvrir WhatsApp
Envie de discuter ?
Blue-sydney
Envoyez-nous un messaage sur WhatsApp !