El Gaf le PRO dans l’univers du Slam

Sydneya Blue-sydney

Partageons

Share on facebook
Share on pinterest
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

     Il est jeune, il est séduisant, il est éloquent et surtout il a du talent. Comme tous ces jeunes qui passent ici, il n’a pas hésité à nous parler de lui et de son activité quotidienne, ce qu’il aime faire, bref de sa passion le slam.

Bonjour cher invité comment allez-vous ?

Bonjour Blue-Sydney. Je me porte à merveille merci. J’espère que vous aussi.

Oui ça va bien aussi merci. Présentez-vous donc à nos fidèles lecteurs et lectrices s’il vous plaît. 

Je réponds tout simplement au nom de IDRISSOU Abdou-Gafarou à l’état civil. Artiste Slameur entre autres avec pour nom de scène EL-GAF LE PRO. 

Alors, parlez nous de votre passion. 

Le SLAM, en un mot est l’art qui guérit les maux par les mots. C’est une poésie urbaine et libre qui permet aux acteurs d’écrire et de déclamer sur n’importe quel thème de leurs choix et selon leurs styles propres sans aucune règle.

Comment l’aviez-vous découvert et qu’est-ce qui vous a poussé à en être fan? 

Très belle question. Au départ le RAP était le seul genre de musique qui me passionnait par la subtilité dans l’usage des mots. J’écoutais plus précisément la Sexion d’Assaut notamment « LEFA » et aussi YOUSSOUFA. C’est grâce à un ami, que dis-je un frère répondant au nom de Zoulkif que j’ai découvert l’univers du SLAM en 2013 à travers Grand Corps Malade qui n’est plus à présenter dans ce domaine. J’ai tout de suite été séduit par la beauté de cet art. Je me disais intérieurement : « Un jour je ferrai du SLAM ». Mais toutefois ne peux m’empêcher de dire que je n’ai pas découvert le SLAM, c’est lui qui m’a trouvé et m’a tendu la main. C’est une question de destin.

 IDRISSOU Abdou-Gafarou

Racontez nous un peu votre début. 

Au début je me débrouillais avec des pseudos-textes qui j’écrivais bien sûr avec beaucoup de difficultés. Et bien que je sois un habitué de la scène( je ne suis pas que SLAMEUR), j’oubliais toujours mes textes au moment de prester (effets du Stress 😅). Mais je n’ai jamais songé à abandonner; pas seulement pour moi, mais aussi pour ces gens là qui ont toujours cru en moi. J’ai donc redoublé d’efforts.

 Et à présent ? 

À présent je dirais que je m’en sors nettement mieux quoique rien n’est encore fait. Mon niveau d’écriture et de déclamation s’est amélioré mais comme le dirait l’autre, « c’est pas encore ça inh 😅 ». Néanmoins, je remercie le ciel pour tout…

Qu’est-ce qui vous motive davantage dans cette activité, qu’est-ce qui vous encourage à continuer? 

Ma motivation vient tout d’abord des confrères SLAMEURS qui me poussent à aller à fond et ensuite par la société en général. Tant qu’il y a des maux, on ne manquera pas de mots pour les combattre. 

 Comment trouvez-vous vos inspirations ? 

L’inspiration me vient de partout et à tout moment. Mon bloc note est toujours en éveil. Pour ainsi dire l’inspiration je ne la trouve pas. Elle est déjà quelque part en chacun de nous. Il suffit donc d’arriver à la localiser, ce qui n’arrive qu’avec l’expérience et le temps accordé à ce que l’on fait. En tout cas, ça reste mon avis.

El Gaf le PRO

Quel(s) but(s) poursuivez – vous à travers toutes ces rédactions? 

Mon seul et unique but est de changer ce monde qui se meurt en un havre de paix pour les futures générations.

Et quelles sont vos mérites depuis le début de cette activité ? 

Pour l’instant RAS. En réalité je n’ai jamais pris part à une quelconque compétition dans ce domaine. Plutôt des conférences et autres. J’ai aussi eu la chance de partager des scènes avec d’éminents SLAMEURS notamment : Alito le prince de la rime, The Wise, Auriol Ngoma… la liste est très longue. Mais quand il s’agit de l’œuvre de nos mains, « Seul le Ciel sait ce que le Bras Vaut » (😅😅😅 c’était une dédicace). Bref, tout dans ce univers reste énigmatique.

Puisse l’éternel continue à être votre guide. Parlez nous des difficultés que vous rencontrez . 

Amen. Alors, concernant la difficulté, elle est d’ordre général. Si l’artiste fait vivre son art, son art ne le fait pas vivre. Et le SLAMEUR en général n’est pas respecté sur ce plan. À part cela, nous faisons face aux détracteurs et en ce qui me concerne, ceux-ci poussent à travailler davantage.

Comment surmonter vous cette difficulté d’ordre général ? 

 IDRISSOU Abdou-Gafarou

Je vais citer l’amour et la passion. Ils me permettent de surmonter toutes ces difficultés.

Vos parents, proches ou alliés que pensent-ils de ce que vous faîtes ? 

Ils m’encouragent comme ils peuvent et leurs manières.

Comment vulgarisez-vous vos œuvres? 

Je vulgarise mes œuvres à travers ma page (EL-GAF LE PRO Officiel, que je vous invite à visiter) et mon compte Facebook. Je n’ai pas encore un compte Youtube ni des enregistrements, mais tout cela est en projet.

Pourriez- vous aider les jeunes à s’initier dans le slam? 

Avec plaisir et joie au cœur 💖, je transmettrai l’infime savoir à ma disposition à quiconque le désir.

El Gaf le PRO
El Gaf le PRO

Comment peuvent ils vous contacter ? 

Vous pouvez me contacter par:

Ma page Facebook : EL-GAF LE PRO Officiel

Mon compte Facebook : Cheikh Abdoul-Gafar

Mon WhatsApp : 51960401 

Mon e-mail : boukarigaf2@gmail.com

 Des projets pour l’avenir ? 

​​​Bien de surprises sont au fourneau et je vous prie de rester en alerte.

El Gaf le PRO

 Alors, un mot de fin à nos jeunes lecteurs qui nous suivent chaque semaine à la découverte des jeunes talentueux de notre région. 

Ah infiniment merci à tous pour l’attention portée à mon égard. Ce fut un honneur et un grand plaisir et j’en profite pour partager avec vous ma devise : « Le message prime, mais c’est l’esthétique qui l’exprime ». Le SLAM c’est l’art de la jeunesse et de l’avenir alors soyez tous des sympathisants. Merci Sydneya. Donnons de la force aux jeunes talents de notre région. C’est par vos « j’aime », vos « partagé » et vos « commentaire » qu’ils se feront connaître. Alors encouragez ou du moins encourageons les vivement. « On dit du fou qu’il a perdu la tête, mais celui qui perd la tête n’est pas fou ».

Merci à vous , de nous avoir parler de vous et surtout nous vous souhaitons le meilleur pour la suite de votre carrière.

    Quant à vous chers lecteurs, on se donne rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle découverte et je vous garantis que vous serez davantage fascinés. D’ici là portez-vous bien et à la prochaine. 

                   Sydneya K. LAFIA

Tel : 94-06-40-57 ​

Partageons

Share on facebook
Share on pinterest
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Ouvrir WhatsApp
Envie de discuter ?
Blue-sydney
Envoyez-nous un messaage sur WhatsApp !