Aurel TOYI DAGNON, un prodige à révéler 🏃✨🤗

Sydneya Blue-sydney

Partageons

Share on facebook
Share on pinterest
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp

 Bonjour cher invité, nous sommes très heureux de vous recevoir sur notre page.

Bonjour je suis également très heureux d’être là.

Veuillez-vous présenter à nos amis lecteurs s’il vous plaît.

Alors moi, c’est Aurel TOYI DAGNON. Je suis béninois. J’ai 20 ans et je suis diplômé d’un master en Génie Mécanique et Énergétique à l’Université de Khemis en Algérie. J’ai obtenu un bac scientifique D au Collège « La Paix » à Cotonou en 2016 à l’âge de 15 ans.

Parlez nous donc de votre parcours scolaire depuis le début jusqu’à ce jour. Avec votre jeune âge, il nous intéresse

 J’ai commencé mon année scolaire en cours d’initiation à 04 ans. Au début mon père et ma mère se sont personnellement occupés de mes débuts pour que j’aie les notions de base. J’ai fait le cours préparatoire CP avec ma mère, étant enseignante. J’ai fait le CM1 dans une autre école où j’ai passé le CEP comme candidat libre directement. J’ai réussi à l’examen et je suis passé au Collège. En 4ᵉ, mon père m’a proposé de retenter le coup pour l’examen du BEPC. J’ai accepté et j’ai eu mon BEPC depuis la classe de 4ème. J’ai fait la première et la terminale dans un autre collège puis j’ai eu mon Baccalauréat avec une mention Assez bien ce qui m’a permis d’obtenir une bourse d’étude offerte par la république d’Algérie aux étudiants béninois. C’est ainsi que j’ai quitté le Bénin pour l’Algérie à l’âge de 15 ans pour les études universitaires. Depuis, j’ai été diplômé d’une Licence en 2019 puis d’un master en 2021 en Génie Mécanique et Énergétique. 

Aurel TOYI DAGNON

 Wahoo brillant parcours félicitations.👏

 Merci beaucoup😊😇… 

Vous dites avoir été avancé au primaire comme au secondaire, ceci a t’il été un avantage pour vous, d’après vous?

Est-ce que ça a été un avantage, je dirais oui et non. Oui parce que j’ai profité d’un cursus moins long, plus excitant aussi avec beaucoup de défis. Et non parce qu’être avancé d’une classe apporte quand même un peu de déséquilibre. Le niveau a baissé dans le temps. Pas le niveau d’intelligence, mais plutôt les rendements scolaires après les classes sautées. Je me rappelle de mon professeur de français en 3ème qui m’avait demandé <<Pourquoi ta famille te saute des classes ainsi ? Tu as beaucoup de potentiels, ne serait-ce pas mieux que tu fasses un cursus normal afin de faire une grosse moyenne au Bac ?>>. À l’époque, je lui avais répondu qu’il avait peut-être raison, mais que c’était ma famille qui avait décidé. Personnellement si je devais trancher je dirais que ça a été un avantage. Aujourd’hui j’ai la possibilité d’obtenir des diplômes étant jeune et ceci m’ouvre une large perspective par rapport aux possibilités que j’ai pour mon futur. J’ai un parcours scolaire pas rare, mais assez atypique qui me permet d’avoir une vision particulière sur la vie scolaire, une vision que je peux partager avec les autres. Et pouvoir le faire sur ce Blog est également une des chances qui m’est offerte.

 Magnifique. Alors, d’après vous, qu’aurait-il été aujourd’hui, si antan vous aviez suivi un parcours scolaire normal ? Pourriez vous le deviner? 

Ce qu’il en serait aujourd’hui si j’avais eu un parcours normal? 

Tout à fait… 

Déjà je pense que j’aurais été cette année diplômé en Licence et pas en Master si tout s’était bien passé. Peut-être que j’aurais même pas étudié à l’extérieur, que je n’aurais pas eu les mêmes collègues qu’aujourd’hui, pas les mêmes fréquentations. En gros, les choses seraient complètement différentes. Bon voilà, je ne peux pas visualiser totalement le scénario, mais rien ne serait pareil à maintenant…

 Et en réalité, vous êtes totalement fier de votre parcours? 

Oui j’en suis fier ; peut-être pas totalement, car j’aurais voulu faire mieux à certains moments. Mais étant donné que ça n’a pas été facile pour moi, qu’il m’a quand même fallu pas mal de travail et de sacrifice pour y arriver, je pense que mon effort est tout de même louable. À travers aussi ce parcours, je suis conscient de mes capacités et de mes limites. Agréable non ? 😇

Mais bien sûr… Concernant les avis de vos proches, camarades ou même ainés, que pensent-ils de votre niveau à votre âge ? 

Je ne saurais donner une réponse très complète. Dans mon entourage, les gens pensent que si j’ai pu arriver à ce niveau, c’est parce que je suis particulièrement intelligent et d’autres pensent que je suis sérieux et dévoué. Ils disent que je ne devrais pas m’arrêter et aller plus loin et faire plus.

Aurel TOYI DAGNON

Diplômé d’un master en Génie Mécanique et Énergétique à 20 ans. Coup de chance, destin ou efforts personnels ? Quand même, être aussi intelligent n’est pas donné à tout le monde. N’est-ce pas ? Comment pouvez-vous l’expliquer ?

Je vais partir de l’hypothèse selon les efforts personnels. Après ça dépend de comment on voit les choses pour moi les efforts, la chance tout ça fait partie du destin. Intelligent peut-être, mais ce que j’ai remarqué sur mon parcours, le comparant aux différents parcours des amis, c’est que le travail et la persévérance sont des armes ultimes. Ça semble bien clicher, mais finalement ça demeure le plus important. Quand on aime ce qu’on fait, si on est persévérant et qu’on se donne à fond on finit toujours par obtenir les résultats souhaités.

Vous en êtes un produit, alors, adopteriez vous le même système de parcours scolaire à vos enfants ?

Oui je le ferai si je les sens capables et disposés. Sinon c’est très bien de faire ses classes normalement pour une bonne stabilité. Je pourrai leur en faire la proposition, mais ça demeure un choix personnel sinon ça ne leur servira pas. 

Comment vous organisez-vous dans vos travaux pour un rendement meilleur ?

Pour mes travaux généralement je m’assure de ma motivation. Je trouve premièrement des moyens de me motiver efficacement. Par exemple pour un sujet de géométrie, ce sera : à quoi serviront les calculs que je ferai j’essaie de voir les choses dans leur ensemble ça permet d’être motivé.

Ensuite, ne pas travailler avec la fatigue parce que c’est une perte de temps. Il faut mieux faire 2 h d’études à 95% que 4 h à 30%. Et en dernier, une méthode particulière que j’aime utiliser est le système des récompenses. Ce sera par exemple après 2 h de travaux, je m’offre une petite récompense personnelle. La conjugaison de ces trois méthodes me permet d’avoir un meilleur rendement.

Parfait..Alors des projets pour l’avenir ?

 Le prochain objectif est de faire un doctorat, mais pour l’heure, je compte faire des formations professionnelles et des stages. Et une alternative est de me lancer en immobilier, un secteur que j’affectionne particulièrement et dans lequel j’aimerais exercer. 

Enfin, quelques mots aux jeunes qui nous suivent tous les jours à la découverte des jeunes talentueux ?

Eh bien je les remercie et j’encourage leur intérêt, car c’est grâce à eux que les efforts et accomplissements de la jeunesse obtiennent la valeur qu’ils méritent. Et pour les jeunes qui ont des projets, des examens ou autres j’aimerais assurer que la passion et l’effort continus sont les clés ultimes pour réussir.

Aurel TOYI DAGNON

Merci beaucoup à vous Aurel pour cet entretien, nous vous souhaitons une suite meilleure pour vos études. 

 Merci beaucoup pour votre intérêt j’apprécie énormément. 

Alors fidèles lecteurs, continuez  de nous suivre, accompagnez la jeunesse, donnons leur l’espoir de vaincre. On se retrouve donc la semaine prochaine pour une nouvelle motivation ou une nouvelle découverte passionnante. Merci à vous pour votre soutien.🤗😉 ​

Partageons

Share on facebook
Share on pinterest
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Ouvrir WhatsApp
Envie de discuter ?
Blue-sydney
Envoyez-nous un messaage sur WhatsApp !